Répartition des partages sur les réseaux sociaux – chiffres


Facebook roi du partage social, Pinterest domine le e-commerce et Google+ … à la traine

 

repartition_partage_reseaux_sociaux_mondial_2013Le rapport trimestriel de Gigya sur l’analyse des contenus partagés sur les réseaux sociaux est paru en Décembre, et comme prévu, les principaux ténors de cette industrie sont tous au rendez-vous. Bémol cependant pour Google+ qui reste toujours à la traine.

Chaque fin d’année, Gigya propose une analyse de l’évolution de l’activité sur les réseaux sociaux. Cette fois encore, les grands réseaux continuent de dominer le secteur. Facebook conserve sa suprématie avec 41 % du total de partage social. Juste derrière, Twitter fait un excellent deuxième avec 30 % du total des partages. Pinterest, avec 20 % des parts, s’affirme de plus en plus comme un challenger potentiel. Loin loin derrière, on retrouve LinkedIn et Google+, avec respectivement 4 % et 3 % du total du contenu partagé.

 

 

Facebook, champion du partage social

Le réseau social créé par Mark Zuckerberg reste le roi incontestable du partage social, même si les résultats de l’étude montrent que la toute-puissance de Facebook commence à s’effriter dans certains secteurs comme l’e-commerce,.

Le célèbre réseau social s’impose en effet dans l’éducation, les médias, les voyages et le partage des marques où il écrase quasiment la concurrence dans plusieurs zones géographiques, avec notamment 60 % du partage social en Asie et dans le Pacifique. Twitter lui emboîte naturellement le pas dans les mêmes secteurs allant jusqu’à le titiller dans certaines régions, notamment en Europe où il détient 45 % du partage social contre 47 % pour Facebook.

 

Pinterest challenger, notamment dans le e-commerce

Pinterest prend les commandes du partage social dans le domaine du e-commerce, avec 44 % des partages, juste devant Facebook et ses 37 % des parts du partage en e-commerce, suivi par Tweeter (12%) . La simplicité du partage et le maintenant célèbre bouton séduisent les utilisateurs.

repartition_partage_reseaux_sociaux

 

Google+ à la traîne !

Google détient une hégémonie absolue en matière de recherche en ligne, mais son réseau social Google + peine à trouver sa place. Si l’ensemble des détenteurs d’adresse Gmail est par défaut détenteur d’un compte Google +, ils semblent plus enclins à utiliser les réseaux classiques et peut-être plus ciblés en terme d’utilisation. Le pari de Google d’être un réseau social très généraliste (trop ?) semble pour l’instant ne pas fonctionner.

Mais ne négligeons pas la force et la réactivité de Google, qui organise l’interconnexion de ses outils pour se placer comme un annuaire généraliste et incontournable d’internet. Le développement des pages Google + pour les entreprises est ainsi à intégrer à la stratégie de référencement, même s’il ne permet pas encore d’en voir les fruits en termes de partage social.

 

Quelle stratégie de partage social pour mon entreprise ?

Site e-commerce ou site vitrine, toute stratégie de partage social doit pouvoir s’appuyer sur Facebook, Google+ et Twitter. Cependant, en fonction de votre secteur d’activité, certains peuvent s’avérer inutiles, tout simplement à cause d’un faible nombre de personnes s’intéressant à vos produits et/ou services sur votre zone géographique.

Pinterest doit également être envisagé pour certaines activités, notamment dans le cas de sites de e-commerce.

Mais plus que les réseaux ciblés, il s’agit avant tout de savoir pour quelles utilités et avec quelles ressources et moyen travailler sur ces réseaux. Beaucoup d’entreprises souhaitent utiliser ces réseaux sans avoir déterminé une stratégie claire : Quels sont les objectifs (notoriété, développement commercial, social management, …), quels contenus souhaite-t-on partager et avec quels tons de messages, avec quels moyens financier et humains, et enfin comment mesure-t-on l’efficacité de ces investissements dans les réseaux sociaux ?

L’une des clés réside dans l’originalité des contenus partagés, et dans le lien de complicité qui peut être tissé avec vos suiveurs. Partager des produits dans une optique de réclame est inutile, et plutôt contre productif. Partager une vidéo décalée présentant un aspect de votre produit, ou une valeur de votre marque est plus adapté. N’oubliez pas que les internautes aiment l’humour, et partager des contenus originaux.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.